PÔLE ATELIERS
PÔLE PÉDAGOGIE
PÔLE SPECTACLES
PÔLE FESTIVAL

"Rhino-Impro", c'était comment Anita?

« Rhino-Impro » avec les élèves du Lycée Leibniz et l'atelier I.M.P.R.O.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Vendredi 19 avril 2013 au Lycée Leibnitz : « Quand l’ I.M.P.R.O. rejoint le Rhino »

 

Ce n’était pas une question, mais moi je réponds :

Impro + Rhino = rigolo !

 

Oui, ça rime. Mais cela suffit-il pour créer une super soirée théâtrale ? Oui, et cela grâce à Damien Poinsard avec son groupe de théâtre du Lycée Leibniz et à Marjorie Nadal avec son atelier I.M.P.R.O. Deux Fauves de la Ménagerie, jamais à court d’idées et débordants d’engagement.

Dans sa pièce Rhinocéros, Ionesco attaque les mouvements politiques de masse, le nazisme, le racisme … Des thèmes plutôt rébarbatifs, traités au moyen du théâtre de l'absurde. À l’époque, fin des années 50 : déjà pas facile. Aujourd'hui, même dans cette version raccourcie et sans cornes visibles de rhinocéros, Damien et ses élèves nous transmettent toutes les facettes de la pièce. Le but de ce cours, car nous sommes dans une école, est d’apprendre à développer la langue française par le biais du théâtre. J’aurais bien aimé apprendre ainsi la langue allemande au lycée. Quel plaisir toujours pour moi d’assister à de telles représentations. J’ai déjà souvent écrit que Damien savait guider ses élèves, tout aussi bien dans les écoles que dans ses ateliers, leur transmettre les règles du théâtre et de la langue sans oublier la joie de jouer. Je ne me répète pas : c’est vrai à chaque fois.

Incroyable mais vrai aussi, le groupe a joué à Vienne, en Autriche, dans un festival international de théâtre lycéen. La Leibniz-Schule a eu raison de faire confiance dès le début aux profs de la Ménagerie, Marjorie Nadal et Damien Poinsard. Elle en est fière et elle le montre bien par son engagement pour le cours, son aboutissement sur scène, mais aussi par sa présence aux représentations. Moi aussi je dis un grand merci à la direction, à la technique et aux profs de l’école ! Bravo et merci à vous toutes et tous de la scène !

 

Après une petite pause, la soirée a continué avec le match d’impro : les Entchen Jaunes et les Blöde Bleus … Ne confondez pas ! Cet atelier appartient toujours à la Ménagerie, pas au lycée Leibniz ! L’impro a des règles précises et sévères que nous fait toujours plus ou moins « subir » son arbitre Marjorie Nadal, assistée ce soir-là par la ravissante et surtout précise chronométreuse Cécilia Coulon. Les éponges jetées par le public pour montrer leur contestation n’aboutissent à rien. L’arbitre reste sévère (je crois qu’elle ne se laisserait même pas corrompre avec de l’argent comme certains au foot) mais on s’amuse beaucoup. Les nouvelles équipes de l’atelier I.M.P.R.O. (comme les anciennes d’ailleurs) ont fait preuve d’une bonne énergie, de beaucoup d’humour et de spontanéité même dans les deux langues, et ce n’est pas facile. Pas facile non plus pour le public, en tous cas pour moi, de distribuer LE point après chaque jeu. Les Jaunes ou les Bleus ? Mais je ne suis ni dans le cercle de craie, ni Salomon. Ce n’est pas un drame mais un jeu, alors ferme les yeux (pour ne pas voir le regard des joueurs en attente), souris et montre courageusement ta carte, Anita.

Un jeu rendu encore plus drôle par la présence d’acteurs d’anciennes équipes : ce soir-là, le grand et magnifique conférencier Bertrand Duteil, assisté par le traducteur « mal payé » mais plein d’humour Denis Aubert.

 

Je suis bien triste de ne pouvoir assister au prochain match d’impro mais heureusement le festival plein d’émois de la Ménagerie arrive !

 

 

Anita

Informations supplémentaires